Îlot Amsterdam

Pour notre escapade hivernale, Jean--Pierre et moi avons mis le cap vers les terres bataves dans l'espoir de manger des maatjes en se promenant le long des canaux...

Un peu cliché certes, mais nous n'avons pas été déçus.

Car c'est très joli, Amsterdam. Très vivant, jeune, et surtout très odorant.

Contrairement à ce que dit Brel, ça ne sent pas la morue mais l'herbe. Partout. En particulier dans le Quartier Rouge, c'est vrai, mais pas seulement.

Heureusement, il n'y a pas que ça. Le Quartier Rouge, avec ses hordes de jeunes venus s'encanailler, nous en avons vite pris la mesure. Un peu triste, à la limite du sordide, on en fait rapidement le tour. Ce n'est plus l'Îlot Amsterdam des Parabellum mais quand même...

Non, il y a surtout une étonnante lumière, avec des fulgurances dorées quand le soleil troue les nuages, il y a une architecture toute de guingois, des façades penchées vers l'eau sombre des canaux comme si elles voulaient y contempler leur reflet...

C'est une ville humaine, où il fait bon flâner en maudissant parfois les vélos quand ils manquent vous rouler dessus !

notre séjour d'une manière
un peu absurde, c'est par là !

Retour à l'accueil