C'est un drôle de pays, le Pays Basque.

Pays à cheval sur la frontière, tout vert côté nord, aride au sud, avec un littoral aux accents d'ailleurs, baigné d'une douceur ultramarine sans pareil.

Pays de montagnes aussi. Des collines presque, tant les reliefs y sont plus doux que dans les Pyrénées ariégeoises que je connais si bien.

Pays à l'architecture chaleureuse rouge et blanche, accueillante, confortable, comme un reflet des gens qui vivent là.

Le séjour que nous y avons fait était bien trop court, il y a tant de choses à voir, tant d'endroits où faire une pause pour regarder le temps qui plane tel un gypaëte dans le ciel bleu.

Heureusement, nous y étions avec Gib, Renée, Lucas et Antoine, qui ne sont pas à leur premier voyage là-bas.

Ce sont eux qui nous ont emmené à la découverte du désert de Bardenas Reales, qui nous ont conduit à Zugarramurdi l'ensorcelante mais aussi à Donostia - San Sebastian en version originale - pour manger des tapas dans le petit port de Pasai Donibane, où les cargos qui s'engagent dans la passe sont une invitation à aller plus loin pour mieux y revenir...

Retour à l'accueil