Une fois franchie la porte de la Paix Celeste, nous ne sommes pas encore dans la Cité Interdite, mais dans un immense "vestibule" à ciel ouvert où les Pékinois flânent et où les touristes - chinois pour la plupart - se hâtent derrière le drapeau de leur groupe.