Le temple était la halte favorite des empereurs lorsqu'ils migraient, pour la mauvaise saison où Beijing disaparaissait dans les vagues torrides des vents de sable, de la Cité Interdite au Palais d'été.