Au restaurant, de retour de mon incursion vers Haidian, je ne suis pas sûr de savoir ce que je mange - le menu est en chinois... - pas plus que je ne sais ce que la serveuse inscrit sur les vitres qui m'entourent. Inutile de demander, d'ailleurs : la barrière de la langue est infranchissable, et puis, quelle importance ? La beauté de l'instant me suffit largement.