Plus sérieusement, il semble que le grand reliquaire a été construit par le roi Setthathirat au XVIe siècle sur l'emplacement d'un monastère khmer édifié au XIe siècle. La rénovation de l'ensemble, en 1935, explique peut-être les très belles grilles en fer forgé qui ferment l'accès aux degrés supérieurs.