Le temple est ceint de mur épais formant un cloître inspiré de celui du Pha Tat Luang. Il est paradoxalement le plus ancien de Vientiane, car les Siamois détruisirent la majorité des autres temples de la ville pour réprimer la rébellion de Chao Anou qui espérait retrouver la totale indépendance du Laos face à son ancien allié siamois.