Les milliers d'effigies du Bouddha - 6400 si l'on compte celles déposées dans le sim - sont chaque nouvelle année purifiées à l'aide d'un haang song nam, longue rampe d'aspersion en bois en forme de naga.