Dans le jardin planté de cocotiers, de manguiers et de bouguainvillées qui entoure le temple s'alignent des reliquaires, les tat kaduuk, qui abritent les cendres des fidèles. Comme dans nos églises, la proximité du temple apporte un peu plus de sanctification à ceux qui y reposent.