Imaginerait-on, chez nous, des enfants traversant en jouant, de retour de l'école, nos austères cimetières ? Pas sûr !