Ces décorations en ciment stuqué, qui orneront les arêtes du toit, sont peut-être une réponse qui en dit long sur l'impermanence toute bouddhiste de toute chose, bien éloignée de notre conception très protectrice du patrimoine...