Les petits bracelets que l'on noue aux poignets des mariés attachent les 32 âmes, parfois un tantinet vagabondes, à leurs corps après qu'on les y a rappelées. Une fois les khouan rassemblés, une nouvelle vie peut commencer et s'épanouir.