La résurgence perdue. Après 2 heures de marche et une conversation en lao dont je suis très fier (j'ai compris ce qu'un humble paysan me disait, et lui-même avait compris mon lao bredouillant !), je vous laisse imaginer le bonheur de cette eau fraîche qui sourd d'un chaos de blocs...