La Nam Xong, c'est la pourvoyeuse de vie de Vang Vieng. Sans elle, pas de riz, pas de légumes, pas de transport... On peut pourtant s'interroger sur la propreté de l'eau dans laquelle se jettent les égoûts d'une ville de plus en plus peuplée avec l'afflux des touristes.